BEJO66RO


24.11.2014

Aux Dômes, une explosion de goûts.

016.JPGCette année encore, plein succès pour les organisateurs de la manifestation des " saveurs authentiques " aux Dômes. Une réussite grâce à l' adhésion des producteurs du terroir venus en nombre, mais aussi du public qui n' a pas boudé la manifestation. Ainsi au compteur, ce sont quelque 2000 visiteurs qui se sont pressé autour des stands, échangé avec les professionnels présents pour ce marché des saveurs authentiques, goûté les produits. Une rencontre gourmande qui a été l' occasion pour certains de remplir le panier en prévision des fêtes de fin d' année. Avec la couleur et dans une chaude ambiance, ce fut une explosion de goûts.

Concert de la Sainte Cécile. De l' excellence sur la scène des Dômes.

001.JPG014_crop.jpg004_crop.jpg010.JPGUne fois de plus la qualité a éclaté sur la scène des Dômes lors du concert de la Sainte Cécile offert par " Les musiciens de Rivesaltes". L' orchestre d' harmonie composé de 55 exécutants, dirigé aujourd'hui par Olivier Sans, professeur au conservatoire à rayonnement régional de Perpignan, s' est taillé au fil des années une excellente réputation qui déborde les frontières de notre département. Par ce qui nous a été donné d' entendre dernièrement lors du concert de la Sainte Cécile, l'orchestre avec ses 8 pupitres n' a pas failli à la notoriété qui est la sienne . Le public venu en nombre n' a pas été déçu par la prestation donnée par un ensemble fort complet, et de grande qualité dans l' exécution des œuvres inscrites dans un répertoire éclectique. Un grand art de "jonglage" musical.

De Haendel à Georges Harrison, de Rossini à Mick Jagger, de Verdi au groupe Abba.... l' orchestre d' harmonie " Les musiciens de Rivesaltes" dans un difficile "numéro d' équilibriste " avec des œuvres totalement et étonnement différentes a pleinement réussi son passage, et a enthousiasmé  la salle par son immense talent.

 

Relais assistance Maternelle Rivesaltes : Les gestes essentiels

A l’initiative de Mme Penneçot, Responsable du Relais Assistantes Maternelles Rivesaltes, une matinée a été organisée pour une douzaine d’ assistants maternels désireux d’ apprendre les gestes essentiels en cas d’étouffement, noyade, chute, brûlure, …Des gestes qui peuvent s’avérer salvateurs. Ces professionnels de la petite enfance ont pu participer à cette formation gratuite proposée par la Mutualité Française Languedoc-Roussillon «  Initiation des Gestes d’Urgences Pédiatrique ». La motivation est telle qu’un deuxième groupe  est prévu prochainement afin de répondre à toutes les demandes sur cette formation si importante dans leurs pratiques professionnelles.

Pour tout renseignement : Mutualité Française 04 68 51 91 23 ou 06 68 09 05 54.

 

08:49 Publié dans les échos | Lien permanent | Commentaires (0)

Les 29 et .30 novembre Rivesaltes fête la Saint André.

033_crop.jpg042.JPG
038.JPG

 

Culture, culte et tradition sont au programme de la version 2014 des fêtes de la Saint André. Une affiche organisée par la municipalité, Rivesaltes Animation, et la commanderie du Babau.

 

Une fois de plus la Saint André se décline multidirectionnelle avec, au cœur de l' annonce, le sacré et le profane.  Toutefois, avant le coup d' envoi officiel des festivités qui mettra en avant le culturel, le gouleyant, et le dansant, l' avant première sera donnée avec la fête foraine qui débutera le 26 novembre sur les allées Joffre. Nul doute que les flonflons, le "tourne manège" et "barbes à papa", attireront sur les allées comme un aimant ados et petites têtes blondes.

 

Le week-end festif, on le découvrira le samedi 29 novembre avec pour la première un concert qui sera donné en l' église Saint André par le " Fanal Sant Vicens ". Il sera suivi, histoire de se dégourdir les jambes, du grand bal de la Saint André qui se déroulera à partir de 21 h aux Dômes. Au pupitre, Tony Bram's et son orchestre. Le dimanche 30 novembre débutera en matinée avec cérémonies et aubades en l' église Saint André. Suivra dans la grande tradition intronisation, dégustation du muscat de Noël et sardanes. Compte tenu des travaux en cours place général De Gaulle , la manifestation sera déplacée sur le parking Jean Jaurès . Les rondes sardanes, on les retrouvera encore pour la "ballade" qui sera donnée en début d' après midi aux Dômes.

 

Tout comme les autres années, la Saint André s' annonce riche en événements et conforme à la tradition.

ooo

Le programme. Du 26 Novembre au 07 Décembre fête foraine sur les allées Maréchal Joffre . Samedi 29 novembre à 15 h église Saint André Concert avec le fanal Sant Vicens - 21 h aux Dômes, grand bal avec l' orchestre Tony Bram's (entrée libre) -  Dimanche 30 novembre . A partir de 10 h 30 Cérémonies et aubades en l' église Saint André. Messe avec participation de la cobla Principal del Rossello, de l' Esbart Sant Andreu et de la commanderie du Babau. - Bénédiction du muscat de Noël - Représentation de l' Esbart Sant Andreu - Aubade à St André - A partir de 11 h 45 parking Jean Jaurès ( à côté de la place général De Gaulle), Chapitre et intronisation par la commanderie du Babau - Dégustation du muscat de Noël avec la présence de la commanderie du Babau.  Sardanes libres avec la cobla Principal del Rossello et le Foment de la Sardane. - 15 h 30 aux Dômes, Ballades avec la cobla Principal del Rossello.

 

Cheminots : Le combat continue....

Montages1.jpgDernièrement une réunion d' information a été organisée à Rivesaltes  par la section CGT pour les cheminots retraités et veuves du secteur de l' Agly-Rivesaltes. Des informations qui ont été données sur la réforme du système ferroviaire " qui met en danger le rôle de service public de la SNCF avec l' inégalité du citoyen face aux besoins collectifs; la remise en cause des acquis sociaux pour les actifs et les retraités; le gel des pensions et la perte abyssale du pouvoir d' achat; l' avenir du versement des pensions au trimestre "....On enregistrerait 3500 cheminots retraités dans le département des PO.

O Dans le département.

 

Avec les problèmes nationaux, la préoccupation des cheminots se porte aussi sur divers secteurs du département des PO avec, nous explique Georges Gauby secrétaire du syndicat CGT des cheminots retraités et veuves : Saint Charles qui " est gravement menacé par la chute du trafic fret" - Cerbère dont " les manœuvres ne seront plus exécutées sur la plate-forme frontière mais à Perpignan ( 350 cheminots dans les années 1980 - Plus que 80/90 aujourd'hui) et la menace de fermeture de la ligne ferroviaire Perpignan-Cerbère et vice versa (mise en place du bus). Rivesaltes qui a vu la disparition de la société nationale sur la ligne Rivesaltes-Axat "pour non rentabilité" et l'arrivée d' un privé qui " grâce aux aides acordées par le C.G et de la Région LR  rentabilise ". 

 

Face à " ces mauvais coups " nous renseigne notre interlocuteur des mobilisations sont programmées. C'est ainsi que les 02 décembre prochain les gens du rail se rendront à Montpellier " pour souhaiter "a bienvenue à Papy" , le Président de la SNCF, et par la même occasion  lui adresser leurs revendications. Le 05 décembre, action nationale et montée vers Paris. Le 13 décembre enfin action pour la sauvegarde du train jaune. Ce dernier " ne circulerait plus en 2015". La faute désigne Georges Gauby " à la SNCF et à la Région qui ne veulent pas investir"... Décembre 2014 devrait être "chaud-bouillant" dans les rangs des hommes du rail du département .

 

 

 

16.11.2014

Commerces et changement de destination au centre ville.

 Le périmètre d' interdiction de changement de destination des commerces du centre ville "se réduit ".

Préserver le patrimoine commercial dans le cœur de la cité en " interdisant le changement de destination des commerces de rez-de-chaussée dans le secteur du centre ville" c'est ce que l' on peut  lire encore aujourd'hui sur le site de la mairie de Rivesaltes ( modification simplifiée n°2 du PLU. Arrêté du maire n° 25/2013 ) . Cette interdiction a pour but nous a déclaré en son temps le responsable en charge de l'urbanisme " de préserver le patrimoine commercial de Rivesaltes ". Et de rappeler : " si des commerces se transforment en garage ou en logement on aura perdu la trame commerciale.  Il s'agit d' une mesure de protection du commerce local de proximité".

O On réduit le périmètre.

Dans une étude réalisée par la CCI des PO à la demande de la ville ( octobre 2013), on porte à 94 le nombre de commerces au cœur de la cité (*) . L' interdiction de changement de destination des commerces de rez-de-chaussée dans le secteur du centre-ville concernait dans l' arrêté 25/2013 sur les voies délimitées par les allées Joffre, le boulevard Arago jusqu'à la rue Magenta, l' avenue de la république et la place de la république, la rue Jean Jaurès depuis la rue de la république à la place général de Gaulle, la rue Ludovic Ville sur la portion Place général de Gaulle à la rue maréchal Foch, l' avenue Louis Blanc et l' avenue Victor Hugo des allées Joffre au croisement rue Danton. Un périmètre qui, semble-t' il, n' était pas du goût de tout le monde.

Lors d' une rencontre avec le maire de la cité et répondant à nos questions sur l' arrêté d' interdiction qui a été pris , André Bascou a déclaré : " On va concentrer cet arrêté  sur ce qui nous paraît essentiel. Tout ça va être remanié, et nous allons modifier le nombre de voies qui étaient initialement prévues . En résumé,  l' interdiction de changement de destination des commerces de rez-de-chaussée dans le cœur de la ville est toujours d' actualité, mais sur un périmètre qui se réduit considérablement . C'est à suivre !.  

011_crop.jpg012.JPG013_crop.jpg

(*) Commerces cœur de la ville 94 - Commerces centre ville hors cœur de la ville 56+15 - Total commerces centre ville 153.

Restauration du clocher-Tour.

005.JPG012.JPG011.JPG
010.JPG007.JPG013.JPG

 

1709-2014...Un peu plus de 3 siècles que le clocher de Rivesaltes du haut de ses 32 mètres 60 veille sur la ville et ses habitants. De grands travaux sont en cours pour lui donner une seconde jeunesse.

 

Retour sur l' histoire. L' église Sainte Marie (*), on la connait aujourd'hui sous le vocale de Saint André .  Georges Vergès, prêtre, a écrit dans son livre "Rivesaltes en Roussillon" : " Commencés en 1629, les travaux d' agrandissement de l' église Sainte Marie furent brusquement interrompus la même année. Cet arrêt dans l' action durera 28 ans. C'est à partir de 1657 qu'il fut décidé de démolir à peu près entièrement la vieille église. Seul le mur dans lequel s' ouvre la porte aujourd'hui surmontée d' une statue de Saint André sera conservé ".  Il faudra plus d' un demi siècle pour reconstruire l' édifice tel que nous le connaissons aujourd'hui . Les pierres taillées et la "portalada" de l' église ruinée de Saint Martin de Tura " seront réutilisées pour la construction". Le maître d' œuvre des opérations nous renseigne encore Georges Vergès est Mestre Père Angel Thomas, et avec lui sont deux notables de Rivesaltes: Joseph Cabaner et Antoine Pi. L' an 1709 sera celui de l' achèvement des travaux de construction du clocher. A son sommet, une pierre gravée atteste.

 

Le clocher de brique rose.

 

La haute tour de brique rose surmontée de ses 4 tourelles qui, depuis plus de 3 siècles jette un regard bienveillant sur la cité, a subi à cause des ans et d' éléments extérieurs la décrépitude du temps. Mettre en sécurité l' édifice et restaurer des parties rendues fragiles par les ans s' avéraient nécessaire. Lors de la visite des lieux, Bruno Morin architecte du patrimoine nous explique : " Si l' état du clocher est grosso-modo correct , il a été peu entretenu. On arrive à un état de dégradation notamment au niveau des voûtes ". A l' extérieur, "rien de méchant sinon des pièces de cairou fragiles qui peuvent se détacher et tomber". Dans la restauration qui est entreprise explique notre interlocuteur " c' est beaucoup d' intérieur". Et d' énumérer pour les travaux en cours:  la réfection d' encadrements de baies, parapets, bandeaux d' étage, chaînes d' angle; la réouverture d' anciennes fenêtres qui ont été murées, la restauration de voûtes dégradées (un travail complexe), la mise en place d' un escalier métallique, la création d'un nouvel accès au clocher avec porte percée au dessus de la tribune actuelle..... Et beaucoup d' autres interventions encore.

 

Huit entreprises sont actuellement sur le chantier. Les travaux qui devraient durer 8 mois devraient être terminés selon le calendrier courant mai 2015. Coût HT des travaux pris entièrement en charge par la mairie : 382 000 euros. C'est à suivre !.

(*)  Première église, celle de la donation de Landric en 923 -

 

 

 

 

11:23 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)