BEJO66RO


20.02.2015

Travaux piblic : Une situation difficile...Appel au "Pariotisme local des Maires".

001_crop.jpg005_crop.jpg Dans le cadre des rencontres organisées par l' association des maires des Pyrénées Orientales avec à sa tête Guy Illary, la réunion programmée à Rivesaltes a rassemblé des édiles du département et des responsables des Travaux Publics. Les TP ont appelé au " patriotisme local des maires".

 

 Motiver les élus, notamment les maires " à poursuivre leurs efforts d' investissement malgré une période difficile", c'est ce qui a été entendu lors des l' interventions de responsables de la Fédération départementale et régionale Languedoc Roussillon des Travaux Publics. Cependant, même " si le village, le quartier,  doit être préservé et avoir les infrastructures nécessaires " a rappelé en introduction Guy Illary , avec la baisse des dotation de l' Etat vers les collectivités locales,  " les ressources des communes sont fragilisées". A cela s' ajoute aussi les interrogations sur le devenir "de la commune, du département, de la région". Aussi, " l' investissement des communes pour rénover le réseau des routes et des rues, entretenir les réseaux et les équipements doit se poursuivre,  "mais sans pour autant passer la ligne jaune". Préserver le contribuable, resserrer les boulons...sont des phrases qui montrent en filigrane " la frilosité des élus" à endetter aujourd'hui la commune .

 

o TP. Une situation difficile.

 

Le coup de frein de la dotation de l' Etat pour les collectivités locales conduit celles ci à maitriser les dépenses d' investissement. Concomitante, l' abandon de projets par les communes, auquel il faut ajouter " la concurrence déloyale et le travail illégal " met en situation difficile  les travaux publics. Le " Nous avons besoin d' un patriotisme local. Nous avons besoin de vous " lancé depuis la tribune en direction des maires est un véritable appel au secours.

 

Interrogé sur la situation des Travaux Publics au niveau du département, Jean Pierre Vitu, président de la fédération départementale TP a été très clair. " Les TP ne pourront pas tenir le choc s' il n' y a pas un  sursaut. Actuellement en chiffres sur 2014,  il y a eu 20% d' appels d' offre en moins sur le département, dont 50% pour les collectivités locales. Il ne faut pas oublier que les appels d' offre de 2014 c'est le travail de 2015. Les prévisions pour 2015 sont malheureusement très difficiles ".

 

En chiffre encore, les Travaux Publics c' est environ 1700 salariés dans le département. Compte tenu des baisses dans la demande publique,  Il serait envisagé une perte de 350 d' emploi sur 2015.

 

12:08 Publié dans ECHOS | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.