BEJO66RO


23.11.2012

Recyclage : un nouveau service

Conteneurs à verres, poubelles jaunes et vertes.... Une nouvelle arrivée dans la commune pour la collecte cette fois des textiles : la colonnes " Echo textile ". Ce nouveau service pour la collecte des textiles usagés a été souhaité par le syndicat départemental de traitement et de transport des ordures ménagères ( Sydetom) et la commune de Rivesaltes.

Les matériaux mis dans la colonnes sont " des vêtements, du linge de maison ou d' ameublement, des chaussures et maroquinerie". Sont exclus de la collecte les articles non textiles. Le dépôt est simple, il se fait en poussant le sac de vêtement à l' intérieur de la bouche.

Les colonnes sont au nombre de 7 et sont disposées dans des lieux de passage, donc bien visibles au public. On les trouve rue du Maréchal-Juin, avenue de la Salanque, avenue de la mourère, rue Parès, avenue de l' Agly, avenue du Languedoc.

Il faut savoir que les "produits en fin de vie" représentent 11 kg par an et par habitant. Les vêtements sont récupérables, réutilisables et recyclables. Les textiles récupérés  retrouvent "une seconde jeunesse".

007.JPG

 

10:53 Publié dans ecologie | Lien permanent | Commentaires (0)

27.04.2012

Environnement: la ville se met au vert

Opération composteurs, plantation de nouvelles espèces d'arbres, réduction des désherbages chimiques....la ville se met " au vert ". Un plus pour l' environnement.

O Traitons nos déchets.

Dernièrement dans nos colonnes (02/04/2012) nous avons annoncé l' opération : "avec le composteur traitons nos déchets". Cette action qui est faite en collaboration entre la mairie de Rivesaltes et l' agglo de Perpignan a deux objectifs, faire le bon geste en transformant nos résidus ménagers en un bon compost, diminuer le poids de nos poubelles pour réduire la facture " incinération".

L' opération commencée le lundi 02  avril aura sa conclusion le lundi 30 avril. A ce jour, quelque 100 réceptacles offerts gracieusement ont été retirés du centre technique.

Si la date butoir est le 30 avril, Joseph Sirach, responsable environnement à la Mairie de Rivesaltes, annonce : "Après cette date, il sera encore possible de retirer le composteur. Pour cela il faudra au préalable se faire inscrire à la mairie ". Renseignements au  (04 68 38 59 59).

O Des Mélias aux Prunus.

L'abattage des Mélias rue Jean-Jacques Rousseau, Ambroise Paré, Michel Bohé... a fait couler beaucoup d' encre et on a pu lire des réactions de riverains dans nos colonnes ( 09 mars 2012). En son temps, Joseph Sirach adjoint au maire en charge de l' environnement avait expliqué à la presse et par courrier aux riverains " que l'intervention  était rendue nécessaire compte tenu du danger que représentait pour les piétons la chute des feuilles, des tiges et des boules sur les trottoirs ". Autres raisons de l'action, " les feuilles qui bouchaient les égouts; les racines des arbres qui soulevaient le béton". Et enfin " de nombreux arbres étaient chancrés, il fallait donc les remplacer".

A la place des Mélias poussent aujourd'hui des "Prunus"  et des "lagestroemia" . Des arbres  déclare Joseph Sirach "qui présentent moins de danger sur les trottoirs pour les piétons, qui n'engorgent pas les bouches d' égouts, et qui ne défoncent pas les trottoirs ".  Les "Mélias" qui sont sur le quai de l' Agly "seront conservés".

005.JPGO Moins de produits chimiques.

Les espaces verts ont besoin de traitements contre les multiples "ravageurs" qui les menacent, et les font mourir. Concernant les traitements, la ville de Rivesaltes a choisi de réduire l' utilisation des produit phytosanitaires et les désherbages chimiques. Au service technique " on fait 50% chimique, et 50%  biologique, et on essaie de trouver des palliatifs pour réduire plus encore ". Ce ne sont pas les amoureux de la nature qui s' en plaindront.

010.JPGLa lutte contre le papillon dévoreur de palmiers, et le charançon rouge, se poursuit.

08:40 Publié dans ecologie | Lien permanent | Commentaires (0)

29.03.2012

Composteurs : distribution début avril 2012

Dès la première semaine d'avril, les jardiniers confirmés ou apprentis de Rivesaltes pourront avoir s'ils le souhaitent un composteur dans leur jardin ou espace, ceci afin de traiter les déchets. Des "ordures ménagères" qui se transformeront à terme en un bon compost.

Pour recevoir le composteur nous explique Joseph Sirach qui est entre autre à la mairie chargé de l'environnement : "Les personnes intéressées par l'opération qui sera faite durant tout le mois d' avril devront se présenter, les lundis matin de 08h à 12h, au centre technique rue Maréchal-Juin. Sur place des informations leur seront données sur l' utilisation du réceptacle, son montage (livré en kit). Un livret explicatif leur sera remis ".  Cette opération "traitons nos déchets" est faite en collaboration entre la mairie de Rivesaltes et l'agglo de Perpignan".  Les personnes qui ne pourront pas se déplacer à cause de leur état de santé seront invitées à téléphoner à la mairie.

Si geste est fait pour l'environnement, il est fait aussi pour avoir une dépense de déchets maîtrisée. En effet nous explique Joseph Sirach :" L'envoi d' une tonne de déchets à l'incinérateur coûte à la collectivité près de 200 euros. Transformer les déchets en compost est à la fois une action pour le respect de l' environnement, mais aussi une réduction de la facture sur l'incinération de nos ordures ménagères".

Une autre opération pour moins remplir nos poubelles a pour nom " Stop Pub". Les infos pub explique notre interlocuteur " sont de plus en plus nombreuses, et ces journaux finissent dans les bacs jaune avant le tri du papier dans les centres. Ces papiers qui sortent de nos poubelles ont aussi un  coût pour leur transformation  ". Les autocollants "Stop Pub" que l' on pourra mettre sur les boîtes à lettres seront remis en même temps que les composteurs.

006.JPG007.JPGEcologie et économie semblent aller de pair. Il reste à voir à terme avec l'en moins dans nos poubelles quelles seront les retombées du geste écologique sur notre feuille d'impôts.

10:43 Publié dans ecologie | Lien permanent | Commentaires (0)

08.12.2011

Abattage des arbres rue J.-J. Rousseau

002.JPG

Après l' abattage des "mélias" trentenaires rue J.-J Rousseau, un riverain de cet axe exprime sa colère et son incompréhension dans un courrier qu'il nous a adressé. Il écrit : " Je ne sais quelle rage subite envers les arbres pique parfois les responsables communaux. Que s'est-il passé à Rivesaltes rue J.J. Rousseau pour qu'on se livre au massacre pur et simple des arbres qui la bordaient ?. J' invite les rivesaltais à examiner le désastre...., à se rendre compte comment on traite les rues et les arbres...II..Ne serait-il pas possible de se montrer moins désinvolte avec un village?. Est-il si difficile de le traiter avec douceur et un minimum de considération esthétique ? ".

Suite à ce courrier, et après avoir constaté sur le terrain la coupe des arbres, nous avons contacté Joseph Sirach, l'adjoint au maire chargé de l'environnement pour savoir ce qui a poussé la mairie à l'action. Il nous a déclaré : " Avant toute chose, il faut savoir qu'un courrier a été adressé à tous les riverains ( rue JJ.Rousseau, rue Michel Bohé, rue Calmette et Guérin) pour expliquer les raisons de l'abattage des "mélias" . Les raisons sont multiples, et elles sont expliquées dans la lettre. Il s'agit d'abord de la sécurité pour les passants à cause de la chute des feuilles, des tiges et des boules qui constituent un danger de glissade. Ensuite, les racines des arbres qui provoquent la déformation des trottoirs. Les feuilles encore qui engorgent les bouches d' égout et nous obligent à de nombreuses interventions. Enfin, l'âge des arbres. Beaucoup avaient déjà dû être éliminés ".

Ce qui apparaît clairement dans le courrier que la mairie a envoyé aux riverains des rues citées précédemment, c'est que partout dans le village "les mélias seront coupés". Ils seront remplacés par " des  variétés plus adaptées ( prunus et lagerstroemias) ".  Déjà dans la rue Hervé de Lavaur une opération d'abattage et de replantation de ce type a eu lieu il y a moins d'un an.

08:49 Publié dans ecologie | Lien permanent | Commentaires (0)

31.03.2011

L'atelier de charron-forgeron pour mémoire

Faire revivre le passé à travers des écrits, des photographies, ou autre, sont des moyens que l'on emploie quelque fois pour offrir aux nouvelles générations un fil conducteur qui les relie à leurs racines. Avec des photos de famille pieusement conservées, François Berneau a recréé à petite échelle " pour que ses petits enfants aient une vision de ce que fut durant 5 générations le travail du bois et de la forge de leurs aïeux ", l'atelier de charron-forgeron Espinet-Berneau.

Sur l'histoire de sa famille et du travail de la forge, François est intarissable. Créé en 1860 par les frères Espinet rue de la Guinguette à une encablure de "l'aixau (*) du ruisseau du moulin, l'atelier fut transféré un peu plus tard avenue Louis Blanc. Alphonse Berneau prenait alors le relais des Espinets, et sa lignée se succéda au bois et à la forge durant de nombreuses décennies. François est le dernier des charron-forgeron de la famille. Cet épisode qui dura plus d'un siècle, est toujours présent dans la mémoire des anciens du village. Qui n'a pas encore enfoui au fond de soi l'odeur du fer battu par le marteau dans la forge, la vue du charbon rougi grâce au souffle puissant du soufflet géant, le "cri " du bois mordu par la lame et celui de la pièce frappée avec vigueur sur l'enclume, le jacassement de la pie dans sa cage. A l'heure ou le virtuel tend à effacer le réel, le dernier des charron-forgeron a recrée pour "la mémoire" ce que fut le quotidien de sa famille avec l'atelier, des gens, diverses pièces et des outils.

Si cette mémoire est principalement destinée à ses petits enfants, François ouvrira aussi la porte aux découvreurs. Il vous contera avec maintes anecdotes l'histoire des Espinet-Berneau, et celle de l'aixau del rec del moli.

006.JPG007.JPG

08:57 Publié dans ecologie | Lien permanent | Commentaires (0)

27.11.2010

Station d'épuration de Rivesaltes : extension et mise aux normes

004.JPG

006.JPGMercredi dernier a eu lieu en présence d'André Bascou maire de la ville, de Jean François Delage préfet des Pyrénées Orientales, de nombreux élus, et de représentants d'entreprises prestataires, une cérémonie pour marquer la réalisation de l'extension et la mise aux normes de la station d'épuration.

Avec une capacité nominale de traitement des eaux équivalent à 11500 habitants, la station d'épuration de Rivesaltes se devait d'évoluer. En effet, des études menées les précédentes années qui avaient pour toile de fond un accroissement de la population de la ville, et l'augmentation des activités viticoles et industrielles, ont conclu " au sous-dimensionnement de la station d'épuration.

003.JPGEn 2003, la commune " pour la protection de l'environnement et les enjeux sociaux-économiques" a fait faire une étude pour des travaux d'extension, et le respect de la qualité de l'épuration ". Depuis 2009, la requalification de l'ensemble est avéré. L'inauguration a eu lieu mercredi dernier.

O Nouvelle structure.

Aujourd'hui, la capacité de traitement des eaux usées équivaut à 15000 habitants. Elle " prend en compte l'assainissement de la commune pour les 15 à 20 ans à venir".

Concernant la qualité des eaux rejetées dans l'Agly, Marcel Espigolé exploitant Véolia nous a expliqué lors de la visite sur le site : " Les valeurs de pollution sont de 50 en DCO et de 15 en DBO. En clair, ce sont des valeurs les plus basses que l'on peut- trouver sur ce type d'installation. C'est un rejet extrêmement pointu en terme de traitement, et même par temps de pluies. Ce qui est exceptionnel pour une station d'épuration ". Dans la région, seul Perpignan et Rivesaltes maintenant traiteraient " par temps de pluie".

S'appliquant aux boues, Marcel Espigolè nous a informé : " Elles sont traitées sur place par une centrifugeuse afin de les réduire au maximum pour leur transport vers le centre de compostage du Sydetom ".

001.JPGLe coût total pour l'extension et la mise aux normes de la station de Rivesaltes qui est une maîtrise d'ouvrage communale s'élève à 2M 520 000 euros.

A la question y-a-t-il une augmentation pour les usagers sur la facture pour la partie eau et assainissement, André Bascou, le maire de la cité a répondu : " Il y a une légère augmentation. Cependant il est à noter que la redevance d'eau et d'assainissement à Rivesaltes est une des moins chère dans les strates des communes de plus de 3500 habitants".

09:05 Publié dans ecologie | Lien permanent | Commentaires (0)

06.10.2010

Ils ont nettoyé la nature

005.JPG" Si nous ne voulons pas que notre petite boule bleue se transforme en une grosse poubelle, il faut que chacun nettoie la nature et qu'il arrête de la salir". Ce message, c'est celui qu'ont lancé en direction de tous lors d'une opération nationale de nettoyage les écoliers du CP, du CE1-CM1, et du CE2 de l'école PONS.

Encadrés par les éducateurs, garçons et filles gants en main n'ont pas hésité un instant à mettre la main à la pâte, et à remplir les sacs . La commune a participé à l'action entreprise en assurant la logistique.006.JPG

11:06 Publié dans ecologie | Lien permanent | Commentaires (0)